Accueil > Vie étudiante > Que sont-ils devenus ?

Que sont-ils devenus ?

Promotion 2016

Amin Touahri, promotion 2016 Courtier en Réassurance chez Willis Re

Profession actuelle

J'exerce la profession de Courtier en Réassurance au sein du bureau parisien de Willis Re. Je travaille au sein de la branche P&C, ma zone géographique de compétence comprend la France et la Belgique.

Parcours pre-218

J'ai effectué une licence en droit privé ainsi qu'une maîtrise en droit des affaires à l'Université Panthéon-Assas Paris II. J’ai par la suite intégré le Master 2 de l’Enass/Cnam et enfin j’ai rejoint le 218 de l’Université Paris-Dauphine. 

Raisons d'integrer le 218

Souhaitant solidifier mes bagages techniques et quantitatifs en sus de ma formation juridique, le 218 me semblait la formation idéale de par la diversité et la richesse de ses enseignements. Une formation d’élite pour ceux souhaitant travailler dans le secteur la Re/assurance.

Aide du parcours pour intégrer le marché du travail

La réputation du M2 sur le marché de l’emploi n’est plus à faire. Son rayonnement en France comme à l’international est un véritable atout pour ses étudiants.

La richesse des enseignements nous offre un très large panel de compétences et de connaissances utilisables dès l’embauche. Le 218 se veut professionnalisant de par la technicité de ses intervenants (tous très reconnus sur le marché) et du point de vue pratique des compétences déployées par ses étudiants.
Enfin je dirai que ce parcours nous offre une solide culture générale du secteur de la Re/assurance très appréciée par les recruteurs lors des entretiens d’embauche.

Conseils aux futurs étudiants du 218

Le secteur de la Re/assurance est très intéressant, le 218 nous permet d’élargir nos horizons et nos ambitions.

Soyez curieux, ne négligez aucune matière et n’hésitez pas à contacter les anciens pour tout renseignements sur votre projet professionnel.

A tous les futurs étudiants, je vous souhaite la bienvenue dans la grande famille du Risk 218.

Promotion 2014

Arnaud Kopp, promotion 2014 Souscripteur Casualty chez Swiss Re London

Profession actuelle

J'exerce la profession de souscripteur traite Casualty au sein du bureau londonien du réassureur Swiss Re. Au sein de la branche Casualty je couvre l'auto, la responsabilité civile générale, médicale, celle des dirigeants ou encore celle liée aux produits. Enfin ma zone géographique comprend l'Angleterre, l'Ireland, la Finlande et la Norvège.

Parcours pre-218

J'ai effectué une licence en droit ainsi qu'une maitrise en droit des affaires à l'Université de Strasbourg. J'ai également rejoint à la suite du 218 le Msc en Management d'Imperial College London. 

Raisons d'integrer le 218

Souhaitant me réorienter en réassurance dans une fonction non juridique, le 218 me semblait la formation idéale pour construire un bagage technique et développer une compréhension 360 du secteur de la re/assurance (souscription, distribution, ALM, risk management …).

Aide du parcours pour intégrer le marché du travail

Le master en tant que tel fait office de référence sur le marché français et impressionne par son contenu à l'international, représentant un réel atout à l'embauche.

Par ailleurs, les professeurs intervenant dans cette formation sont des cadres dirigeants reconnus sur le marché. Ces derniers offrent de précieux conseils au cours de l'année en termes d'orientation en parallèle du suivi personnel de chaque étudiant par le Directeur du Master (ce qui n'est pas chose commune !).
L'association des anciens Risk 218 met à la disposition des étudiants tous les outils nécessaires dans la recherche de stage : annuaire des anciens, afterwork entre alumni, conférence thématique ou encore présentations métiers et partenaires.

Enfin je dirai que le Master nous offre une certaine hauteur et compréhension sur la chaine de valeur propre à notre industrie, nous permettant facilement de nous différencier par rapport à d'autres candidats.

Conseils aux futurs étudiants du 218

Le plus difficile quand on rejoint le 218 est de déterminer ses choix d'orientation au regard de toutes les opportunités que peut offrir le M2. N'hésitez donc pas à prendre contact avec des anciens pour comprendre concrètement en quoi consistent les métiers vous intéressant.

Soyez également curieux et profitez de cette année car la nostalgie étudiante se manifestera bien plus tôt que vous le pensez.

Promotion 2013

John Pritchard – Promotion 2013, Pilote d’études chez Gras Savoye

Profession actuelle

Placé au cœur des équipes commerciales chez Gras Savoye en tant que Pilote d’études dans le département Corporate Life depuis près de 3 ans, je travaille sur diverses missions en accompagnant les chargés de clientèle dans le suivi technique et commercial de grands comptes en assurances de personnes. Ce poste comprend notamment, la mise en place de stratégies d'évolution des régimes en fonction des résultats frais de santé et prévoyance, la participation aux audits, la création de produits et le développement d'outils d'études en fonction des besoins.

Parcours pre-218

J’ai effectué une licence MASS (Mathématiques Appliquées aux Sciences Sociales) à l’université de Nice. J’ai ensuite intégré le Master 1 Economie et Ingénierie Financière à l’université Paris-Dauphine, ce qui m’a permis d’accéder au Master 218 Assurance et Gestion du Risque.

Raisons d'intégrer le 218

Après avoir étudié plusieurs disciplines, j’étais surtout intéressé par l’économie et l’assurance mais mon choix s’est tourné vers le monde de l’assurance et le 218 qui proposait un taux de débouchés plus élevé dans le cadre d’un marché en pleine croissance. De plus, le 218 est l’un des plus renommés sur le marché de l’assurance. Il permet à travers de cours très intéressant d’acquérir une connaissance générale du marché de l’assurance ainsi que la gestion des risques.

Aide du parcours pour intégrer le marché du travail

Ce parcours ayant un corps enseignant composé essentiellement de professionnels, vous donne la possibilité d’avoir des contacts haut placés dans de grands groupes d’assurance et de cabinets de conseil. De plus, ce master a de nombreux accords avec de grands acteurs sur le marché de l’assurance pour faciliter la recherche d’emploi. Pour ma part, j’ai obtenu un poste chez Gras Savoye grâce à une offre d’emploi postée par le 218. Cette formation vous prépare véritablement à devenir un cadre dirigeant sur le marché de l’assurance ou de la gestion du risque.

Conseils aux futurs étudiants du 218

Je vous conseille de vous intéresser au mieux aux cours dispensés qui vous donneront une culture générale du monde l’assurance très importante à avoir pendant sa carrière. De plus, je vous conseille pendant le voyage d’étude d’écouter un maximum les intervenants qui vous montrerons ce que sont réellement les métiers de l’assurance. Ces personnes sont souvent très intéressantes avec des carrières dynamiques. Si vous souhaitez travailler à l’étranger, ceci sera aussi une grande opportunité d’acquérir des contacts. Bien sûr, ces voyages sont aussi faits pour découvrir un autre pays et une autre culture.

Promotion 2012

Pauline Goubeault - Promotion 2012, Chargé d’Etudes Actuarielles chez SCOR Global P&C

Profession actuelle

J’exerce depuis maintenant 1 an et demi la profession de Chargée d’Etudes Actuarielles au sein de la Direction du Marché Français de SCOR GLOBAL P&C. En quelques mots, mon métier consiste à tarifer des traités proportionnels et non-proportionnels, sur les marchés français, néerlandais, belge et luxembourgeois, en Responsabilité Civile Automobile, Générale, Médicale, et en Accidents du Travail. D’octobre à janvier, pendant la période de renouvellement des contrats, je travaille avec les souscripteurs qui me transmettent les traités à tarifer. Pendant la deuxième partie de l’année, je mène différentes études nécessaires à nos méthodes de tarification.

Parcours pre-218

J’ai effectué toutes mes études à l’Université Paris-Dauphine. Après deux ans de DUGEAD (le nom actuel est DEGEAD), j’ai poursuivi par une licence en Economie Appliquée parcours Economie et Ingénierie Financières, puis par un master 1 Economie et Ingénierie Financières.

Raisons d'intégrer le 218

Après mon parcours en ingénierie financière, j’étais très intéressée par la gestion du risque. J’étais aussi curieuse de découvrir le monde de l’assurance, auquel je ne connaissais rien.

Aide du parcours pour intégrer le marché du travail

Certains enseignements du 218 m’ont été indispensables pour mon entrée sur le marché de l’actuariat en réassurance. Je pense notamment au cours de réassurance dispensé par M. Champvillard, qui m’a fait découvrir les bases de la réassurance. Plus globalement, l’ensemble des enseignements du master permettent d’appréhender le monde de l’assurance et de la réassurance, autant qu’il est possible de le faire en une année. Pour ma part, j’estime que le 218 m’a préparée au mieux pour mon entrée dans la vie active, les enseignements étant variés (approche juridique, histoire du marché de l’assurance, approche actuarielle, comptable…) et m’ayant apporté une vision plus globale qu’un enseignement purement actuariel, ce qui m’a été et m’est encore très utile dans l’apprentissage de mon métier, et du secteur de la réassurance. De plus, la présence de nombreux professionnels, tant parmi les professeurs qu’au travers de diverses « présentations métiers/entreprise » (Deloitte, PWC…), permet d’être au plus près du monde du travail, et d’y mettre un premier pied durant la période de stage.

Conseils aux futurs étudiants du 218

Je conseille aux futurs étudiants du m2 de tirer avantage de la diversité des enseignements, de ne pas en « survoler » certains qui pourraient paraître « éloignés » du futur métier qu’ils voudraient exercer, parce que cette diversité des connaissances est justement très appréciée. Mais mon dernier conseil serait aussi et surtout : profitez-en au maximum, la dernière année de la vie étudiante passe très (trop) vite !!

 

Guilaume Lemoine - Promotion 2012, Consultant en Stratégie chez Boston Consulting Group

Profession actuelle

Consultant en stratégie au sein du Boston Consulting Group depuis avril 2012, j'ai eu l'opportunité de travailler sur 8 projets depuis mon arrivée et ainsi d'aborder des problématiques et sujets variés au sein d'industries tout aussi différentes (e.g. "identification de sources de croissance potentielles à horizon 2020 sur le marché de l'Assurance Emprunteur", "Optimisation de la planification et de la construction d'une centrale nucléaire en Finlande", "amélioration de la force de vente d'un laboratoire pharmaceutique", "gestion des talents d'un groupe cosmétique" etc.). C'est d'ailleurs cette variété qui m'avait initialement attirée et qui rend complexe la description d'une activité quotidienne. Autrement dit, même si certaines caractéristiques intrinsèques au métier de consultant sont identifiables et se retrouvent d'une mission à l'autre, "il n'y a pas de journée type" pour reprendre un adage classique.

Parcours pre-218

J'ai personnellement intégré le 218 dans le cadre du cursus commun avec Supélec. J'ai ainsi commencé mes études en classes préparatoires à Rennes avant, donc, d'intégrer le campus de Gif-sur-Yvette de Supélec et de me spécialiser en Mathématiques Appliquées. J'ai également effectuée une année de césure que j'ai débutée à l'Inspection Générale de la BPCE (9 mois) avant de partir à Londres (5 mois) chez EDF Energy.

Raisons d'intégrer le 218

Les raisons d'intégrer le M2 sont nombreuses. Outre les échos dithyrambiques provenant de mes prédécesseurs, la réputation du 218 dépassait largement le milieu estudiantin : enseignement et professeurs de qualité, tremplin vers le monde professionnel, forte reconnaissance auprès des acteurs du monde de l'Assurance etc. De plus, comme mon cas et ceux de nombreux camarades de promotion l'indiquent, les perspectives offertes par le parcours 218 vont au-delà des métiers de l'assurance et les compétences qui y sont acquises, notamment réglementaires et de gestion du risque, sont reconnues dans de nombreux autres secteurs tels que l'audit, la M&A ou le conseil en stratégie.

Aide du parcours pour intégrer le marché du travail

En positionnant l'enseignement dispensé au plus proche de l'actualité et des problématiques réelles des entreprises, le 218 permet de dresser une passerelle entre notions théoriques et besoins concrets du monde professionnel. Ce pragmatisme est non seulement reconnu des entreprises et mais permet également d'être plus proche des attentes des recruteurs lors des entretiens d'embauche ou de stage.

Conseils aux futurs étudiants du 218

Du fait de mon cursus en parallèle avec Supélec, je n'ai malheureusement pu assister à l'intégralité des cours dispensés. Je recommanderai toutefois à tous les étudiants de profiter au maximum du degrés de connaissances et de l'expérience des professeurs du M2. En effet, ayant la particularité d'être tous impliqués en dehors de l'enseignement dans des postes à fortes responsabilités et exposition, ils bénéficient d'une expertise et de conseils rares ! Mon autre conseil serait de se fixer au plus vite sur le type d'emploi/ stage recherché dans la mesure où cette année de Master est bien plus courte qu'elle n'y paraît de prime abord.

Promotion 2003

Sébastien Bardy - Promotion 2003, Responsable du Corporate Finance chez Allianz France

Profession actuelle

Responsable du département Corporate finance d’Allianz France. Mon département a la responsabilité des sujets fusions-acquisitions, restructurations, financement et développement corporate pour les sociétés du groupe Allianz France. L’équipe opère comme un conseil financier interne pour la direction générale dont le directeur financier auquel elle est rattachée.

Parcours pre-218

Avant d’intégrer le 218 j’ai étudié les Mathématiques appliquées (ancien DEUG MASS) et la comptabilité-finance (ancienne MSTCF / aujourd’hui Master CCA) à Paris-IX Dauphine. Je suis également diplômé d’expertise comptable depuis 2013.

Raisons d'intégrer le 218

Mes principales motivations pour le M2 portaient sur i) le secteur d’activité que j’avais approché au travers d’un stage, ii) la forte proximité du monde professionnel et iii) le dynamise de l’équipe d’encadrement. Ce parcours m’a permis d’acquérir un culture générale et des connaissances généralistes en assurance ce qui m’a certainement donné un avantage compétitif pour intégrer PwC au sein du secteur assurance

Conseils aux futurs étudiants du 218

De chercher à rencontrer le maximum d’acteurs du secteur assurance et/ou des anciens afin de comprendre ce qu’ils font et affiner les fonctions dans lesquelles il souhaiterait exercer. En effet le secteur de l’assurance est très vaste (finance, juridique, réassurance, etc.) et mieux vaut être bien conseillé.